Dans quel bois fabriquer une guitare acoustique ?

                

 

          Le bois est l'un des composants les plus importants de la guitare acoustique. C'est lui qui va en grande partie influencer le timbre d'un son. Cependant, la différence entre le bois à l'état naturel et le bois d'une guitare est importante : le travail du luthier est donc fondamental.

La qualité d'un bois se joue sur l'âge de l'arbre, son séchage, et sur sa rigidité.

Pour choisir un bois, il faut prendre en compte plusieurs facteurs et notamment sa densité et sa résistance à travers le temps autrement dit, sa fragilité.

 

Voici une liste (par ordre alphabétique) des différents bois que l'on peut utiliser pour une guitare sèche :


L'acajou : Il présente une teinte rouge brunâtre, il est poreux mais dur, sa densité est de 540 kg/m3. On le trouve souvent sur les guitares acoustiques pour les dos. Il offre alors un son énergique et brillant avec du sustain (durée d'une note) , de belles basses (sons les plus graves) mais avec comparativement au palissandre, moins d’aigus.

 

 

L'aulne : C'est un bois dur 530 Kg/m3, mais fragile. Il donne un son cristallin, riche en harmoniques . Mais moins cristallin que l'érable ou le frêne. Les mediums et bas mediums sont bien présents, ainsi que des aigus précis sans être agressifs et des basses équilibrées. Il est facile à travailler.

 

 

Le cèdre : En lutherie, le cèdre est un bois utilisé  principalement pour la fabrication des tables d’harmonie des guitares classiques, en raison des sons doux et feutrés qu’il produit. Il sèche facilement, sa densité est de 560 kg/m3, ( plus dense que l’épicéa, 470kg/m3), mais c’est un bois fragile.
D’un point de vue acoustique et de par ses qualités structurelles et sonores, il ne produit pas de sons qui agressent les oreilles. Il apporte chaleur et moelleux au son. Il est également utilisé pour les tables d'harmonies.

 

 

L'ébène : C'est un bois très dense ( 1100 Kg/m3), il sert généralement à recouvrir la touche des manches, pour une intonation très précise. Il est facile à travailler. Vu sa dureté, il est très cassant.

 

 

L’épicéa : Il est utilisé comme bois de résonance en raison de sa forte contribution à la production du son mais également parce que ce bois poussait jadis en abondance au voisinage des manufactures d’instruments. Sa densité est de 470kg/m3. Il est en général utilisé dans la fabrication de la table d'harmonie.

 

 

l'érable : C'est un bois dense ( 700 Kg/m3). Il apporte de l'agressivité au son et du tranchant, souvent combiné avec de l'acajou.

 

 

Le frêne : C'est un bois dense ( 690 Kg/m3), il est solide, son façonnage est difficile (car il est plein de veines), il sèche facilement. Il donne au son une brillance, un mordant et une agressivité dans les aigus.

 

 

Le noyer : Son séchage est lent, sa densité élevée ( 640 Kg/m3). Le noyer a les mêmes propriétés acoustiques et mécaniques que l'érable.

 

 

Le palissandre : C'est un bois très dense ( 850 kg/m3), essentiellement destiné aux touches, aux chevalets et au dos de la guitare. Il offre une certaine douceur au son. Il produit des sonorités graves et bien profondes, des médiums très bien équilibrés, des aigus très purs. Cependant il est très fragile.

 

 

Le tilleul : Il présente une densité entre 350 et 540 kg/m3. Il est fragile, mais a de très bonnes qualités sonores, il apporte de la résonance, de la richesse, de la douceur et de la brillance au son.



La densité du bois est également très importante. En effet, nous avons vu que le son se propage plus vite dans un milieu qui est dense. La vitesse de propagation sera donc plus élevée pour l'ébène que le tilleul. Aussi, selon sa densité, les ondes seront plus ou moins absorbées. C'est pourquoi un bois plus rigide, plus massive donnera un son plus dynamique qu'un bois comme l'acajou qui est plus léger et fragile, dont le son sera plus " lisse". Aussi, selon le bois utilisé, la table d'harmonie vibrera plus ou moins.

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site