Comment faire en sorte que les sons deviennent des notes ?

                    Nous avons à présent compris comment la guitare peut émettre un son, il faut maintenant savoir comment utiliser tous ces paramètres pour créer un son mélodieux !

C'est ce que nous allons aborder dans cette toute dernière partie.

Tout d'abord, pour qu'un son soit harmonieux, il faut avant tout chose paramétrer la longueur  et la tension des différentes cordes : cela s'appelle l'accordage. En effet, nous avons pu voir précédemment que chaque corde a sa propre fréquence fondamentale et ses harmoniques en fonction de sa masse (et son diamètre), de sa longueur et de la tension que l'on exerce sur elle.

L'accordage sert donc à déterminer quelle longueur et quelle tension il faut exercer sur ces cordes pour que les sons émis par celles-ci soient des notes. Chaque corde correspond à une note et chaque note possède sa propre fréquence:

 

corde

1

2

3

4

5

6

f(Hz)

82,4

110

146,8

196

246,9

329,5

note

mi

la

sol

si

mi

 

 

 

 

 

On accorde une guitare à l'aide des mécanismes, plus couramment appelé clefs (voir schéma guitare II). Lorsque l'on tourne une clef, la corde  qui est rattachée à celle-ci s'enroule autour et sa tension augmente. On peut donc tourner une clef dans les deux sens , pour augmenter ou diminuer la tension et la longueur de la corde.


Pour accorder une guitare il est pratique d'utiliser un appareil appelé accordeur, dédié spécifiquement à cet usage.

Pour cela il faut faire vibrer les cordes sans les pincer. Cela s'appelle jouer avec les cordes " à vide" c'est à dire lorsque le musicien n'a exercé aucune pression sur les cordes.

L'accordeur électronique nous montre alors si la note n'est pas encore juste avec un voyant rouge est une flèche pour indiquer s'il faut raccourcir ou allonger la corde. Une fois que le voyant devient vert, la note de la corde est "juste" et émet alors un son musical.


 

Cependant, certain musicien pratique l'accordage à l'oreille c'est à dire sans appareil, mais il faut avoir un minimum d'expérience et une bonne oreille pour détecter les différences de sons et des fréquences.


Les cordes sont disposées sur le manche de cette façon :


E, A, D, G, B, e ou Mi, la, ré, sol, si, mi : du grave à l'aigu

 

 

La corde de Mi/E est la corde la plus épaisse. Elles sont classées en fonction de leur épaisseur de haut en bas. Ainsi, la corde mi/e est la moins épaisse.  Rappel : plus une corde est fine plus elle produit un son aigu.


Pour jouer une musique, les musiciens effectuent donc une pression sur les cordes, afin de créer une mélodie. Ainsi, en déplaçant le doigt sur le manche, suivant la case où le doigt fait pression, le musicien raccourcit la longueur de la corde. Plus le doigt appuie sur une case située près de la rosace, plus la corde sera courte et plus le son sera aigu : on agit donc sur la hauteur du son.


On distingue alors deux types de jeu :

- L'arpège , lorsqu'un musicien joue corde par corde, note par note.

- L'accord, très courant aujourd'hui, qui est une combinaison de trois notes. Plus simple à jouer, on peut facilement en ne sachant que trois ou quatre accords composer une musique très rythmée. Les accords sont déjà établis, on ne peut logiquement pas en inventer. Il suffit donc de poser les doigts sur les cases correspondantes pour que l'accord sonne juste. Puis jouer, le plus souvent, la totalité des cordes.

 

                           

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site